Pourquoi un Fonds pour la Santé des Femmes ?

 

En ce début de XXIe siècle, les femmes sont encore victimes d’accidents de santé liés à la reproduction et trop de femmes dans le monde perdent la vie en la donnant. Le constat est unanime : les femmes sont encore victimes de violences, d’agressions, de mutilations sexuelles et de discriminations diverses.
Les gynécologues-obstétriciens français ont décidé de créer un Fonds pour la Santé des Femmes pour développer des actions en France ou hors de France qui ont pour but d’améliorer :

  • l’accès des femmes à l’éducation, à la contraception et aux soins en gynécologie et obstétrique
  • la formation des jeunes garçons et filles à l’éducation affective, relationnelle, sexuelle
  • la lutte contre les différents types de violences dont les femmes sont victimes
  • la formation des médecins, des sages-femmes, des personnels de santé mais aussi de police ou de justice à la prise en charge des problèmes des femmes

D’une manière générale, l’objectif du Fonds pour la Santé des Femmes est de favoriser tous types d’actions, de formations, de recherches pouvant concourir à l’amélioration de la santé des femmes et à leur égalité vis-à-vis des hommes.

Qui sommes-nous ?

Six gynécologues-obstétriciens venant du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) ayant des responsabilités dans la formation médicale initiale ou continue et l’élaboration de règles de bonnes pratiques en France ou à l’étranger (P.Azuar, A.Benbassa, J.lansac, F.Puech, Y.Rouquet)

Une ancienne ministre de la santé : Roselyne Bachelot-Narquin. Télécharger sa lettre d'engagement

Une ancienne secrétaire d'État, chargée des droits des femmes et de l'égalité des chances entre les hommes et les femmes : Michèle André.

Une marraine : Julie Gayet. Télécharger son interview

Un Président d'honneur : le Dr Denis Mukwege, Prix Sakharov 2014 Télécharger sa biographie

Deux personnalités ayant eu des responsabilités dans des entreprises du secteur de la santé (E.Jacob, C.Seux)

Une chargée des partenariats (M.Delanoe)

Nos actions

  • Soutenir la formation initiale ou continue des principaux acteurs de la santé des femmes (gynécologues-obstétriciens, sages-femmes, infirmières etc …) ;
  • Structurer et amplifier la collaboration entre les gynécologues-obstétriciens, les sages-femmes et les médecins généralistes ou de toute autre spécialité autour des bonnes pratiques pour une meilleure prise en charge globale de la santé des femmes ;
  • Promouvoir la formation et la recherche sur la santé de la femme par le soutien d’études, de bourses, d’observatoires et de travaux de recherche ;
  • Encourager les actions d’éducation auprès des adolescentes et jeunes femmes ;
  • Favoriser les échanges avec les acteurs économiques, sociaux et politiques afin d’améliorer la santé des femmes ;
  • Participer à la lutte contre la précarité concernant la santé des femmes ;
  • Soutenir des actions de soins en santé reproductive en collaboration avec Gynécologie Sans Frontières (GSF).

Forme juridique du Fonds pour la Santé des Femmes

Le Fonds pour la Santé des Femmes est un fonds de dotation.
La définition légale est la suivante : un fonds de dotation est une personne morale de droit privé à but non lucratif qui reçoit et gère, en les capitalisant, des biens et droits de toute nature qui lui sont apportés à titre gratuit et irrévocable et utilise les revenus de la capitalisation en vue de la réalisation d’une œuvre ou d’une mission d’intérêt général ou les redistribue pour assister une personne morale à but non lucratif dans l’accomplissement de ses œuvres et de ses missions d’intérêt général.

Nos moyens de financements

Le Fonds est habilité à recevoir :
Dons et legs de particuliers
Les dons que les particuliers effectuent au profit de fonds de dotation ouvrent droit à une réduction d’impôt égale à 66% du montant des sommes versées, retenues dans la limite d’un plafond égal à 20% du revenu imposable (Code général des impôts : article 200 : Réduction d'impôt accordée au titre des dons faits par les particuliers).

Soutien financier d’entreprises, associations et fondations ou « mécénat »
Le Mécénat est le soutien matériel apporté sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire à une œuvre ou à une personne pour l’exercice d’activités présentant un intérêt général. Ce soutien permet une réduction d’impôt de 60% du don sur le montant de l’impôt sociétés (Loi n° 2003-709 du 1er août 2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations).
En plus des avantages fiscaux, le mécénat peut être un moyen de communiquer de manière originale, de mobiliser différemment ses partenaires et de donner du sens au travail de ses salariés. Le mécénat valorise enfin l'image institutionnelle de l'entreprise.

Quelle charte de sélection pour nos projets ?

1. Le projet répond à des besoins en santé insuffisamment pris en compte
2. Le projet s’appuie sur l’analyse des besoins du terrain en appui des politiques publiques
3. Le projet est convergent avec la mission du fonds
4. Le projet est porteur d’innovation et de développement
5. Le projet concourt à renforcer les capacités déjà existantes
5. Le projet comprend des indicateurs de mesure sur les communautés bénéficiaires

 

 

Télécharger les documents officiels.

Statuts du FSF   Parutions au JO   Récépissé